Pourquoi choisir la destination Morondava ?

Pourquoi choisir la destination Morondava ?

Nous sommes actuellement en pleine période des grandes vacances scolaires. Où aller ? Quelle destination choisir ? Voilà des questions que certains ménages peuvent se poser, d’autant que Madagascar compte plusieurs sites touristiques et lieux de vacances qui n’attendent qu’à être explorés. Ce billet donne quelques raisons pour lesquelles l’on doit choisir Morondava comme destination.

Éviter la masse de vacanciers  

En allant vers certaines villes comme Majunga ou Toamasina, on nous avertit souvent qu’il y aura trop de monde, beaucoup de vacanciers. Ce n’est pas encore le cas de Morondava bien que le taux de fréquentation des touristes nationaux y semble avoir enregistré une augmentation assez significative ces dernières années. La Capitale du Menabe reste une ville tranquille, et les plages demeurent moins peuplées par rapport à d’autres stations balnéaires déjà très connues de la Grande île. Il faut avouer que c’est quand même plus agréable de passer des vacances là où il y a le moins de monde.

plage_nosikely

Une route réhabilitée

Pendant plusieurs décennies, Morondava figurait parmi les zones plus ou moins enclavées de Madagascar à cause de l’état lamentable du tronçon entre Miandrivazo et Malaimbandy sur la RN34. Mais suite aux travaux de réhabilitation qui y ont été menés, le trajet d’environ 750 km entre Tanà et Morondava se fait actuellement en une journée, soit douze heures de temps maximum, alors qu’il durait plus de 20 heures auparavant. L’état de la route, et partant la durée du voyage ne devraient donc plus constituer un obstacle majeur pour choisir cette destination.

De même, les rues de Morondava ont connu une récente rénovation et cette ville est actuellement dotée de routes totalement bitumées. Il est loin le temps où une couche épaisse de sable constituait le revêtement de toute la voirie urbaine. Toutefois, une telle situation risque de revenir rapidement suite à l’absence d’entretien périodique de ces infrastructures routières.

Morondava a également son « Ambatoloaka »

Nosikely est à Morondava ce qu’Ambatoloaka est à Nosy be. Nosikely est effectivement le quartier le plus touristique de Morondava où nombre des hôteliers et restaurateurs ont choisi de s’implanter. Endroit le plus branché de la ville, il détient en même temps le monopole des activités nocturnes.

SAM_0100

Son emplacement en bord de mer fait que cet endroit est toujours animé. D’autant plus qu’un grand changement positif s’est opéré sur le littoral de Nosikely ces dernières années. Le phénomène d’érosion semble être atténué. De même, une amélioration est constatée quant à la propreté de la plage qui a toujours été l’un des points négatifs de Morondava où la défécation à l’air libre reste d’actualité. Rien ne vaut la dégustation des plats de fruits de mer et des rhums arrangés divers dans les restaurants et bars situés face à la mer, au bord de la plage.

Des types d’hébergement variés

Les établissements hôteliers de luxe ne sont pas très nombreux à Morondava. Quelques hôtels du côté de Nosikely disposent en plus des chambres et/ou bungalows très confortables, d’une agréable piscine et s’adonnent en même temps à d’autres prestations touristiques comme les excursions jusqu’au Tsingy de Bemaraha ou vers Belo sur mer.

Dans le Centre-ville de Morondava, quelques dizaines de chambres à des coûts moins onéreux sont disponibles, dans des hôtels de gamme moyenne. L’on note également l’existence d’autres types d’hébergement à des prix très abordables et adaptés aux besoins d’une certaine catégorie de ménages, à l’instar de la maison d’hôtes dénommée « Miotisoa les vanilliers ». Située dans le quartier de Tsimahavaobe, loin d’être un hébergement de luxe, la maison se singularise par sa simplicité et sa très grande convivialité. Outre ses bungalows rustiques et très propres, Miotisoa offre aussi un service cuisine complet pour les familles en vacances (crédits photos: Miotisoa).

Pouvant accueillir 20 couverts, sa table d’hôtes propose des spécialités culinaires variées allant d’un repas typiquement Sakalava, l’ethnie dominante de cette Région du Menabe, jusqu’à la cuisine du monde en passant par les différents plats nationaux. Pour satisfaire les vacanciers, Miotisoa est en mesure d’organiser pour ses clients différentes activités s’inscrivant dans le cadre du tourisme solidaire et durable.

Baignade et pêche à Kimony

Pour ceux qui préfèrent s’isoler un peu, la plage de Kimony qui se localise à une quinzaine de kilomètres de la ville est particulièrement propice à la baignade en toute tranquillité. Une très grande étendue de plage de sable blanc déserte vous y attend. Kimony est aussi un lieu fréquenté par les amateurs de la pêche, plus particulièrement sur le vestige d’un pont menant vers la plage.

A environ 2km de la plage, au milieu de la mangrove sur une bande de sable fin s’est installé le Kimony Resort qui vaut le détour ne serait ce-que pour se détendre dans sa superbe piscine munie d’une belle terrasse. Ses bungalows coquets sont entourés d’une végétation luxuriante.

La visite de l’allée de baobab

Dès qu’on parle de Morondava, on retient immédiatement cette magnifique image de l’allée de baobab qui a déjà fait le tour du monde.  Situé à seulement une trentaine de kilomètres de la ville, l’accès y est relativement facile. Prendre des photos sur ce lieu emblématique de Madagascar est ainsi une occasion à ne pas rater.

N’oubliez pas d’acheter des petits baobabs fabriqués par les artisans locaux dans une boutique qui ouvre ses portes de manière permanente à proximité de l’allée.

Excursion dans la nouvelle Aire Protégée Menabe Antimena

Comme pratiquement dans toutes les régions de Madagascar, les zones périphériques de Morondava ne manquent pas d’atouts en termes de sites écotouristiques abritant les richesses en biodiversité unique du pays. Le territoire entre Morondava et le fleuve de Tsiribihina est caractérisé par l’existence d’une vaste nouvelle aire protégée encore méconnue par le grand public. Il s’agit de l’aire protégée « Paysages Harmonieux Menabe Antimena ». Un nom largement justifié par les paysages extrêmement variés en son sein allant des massifs forestiers de type caducifolié, jusqu’aux zones humides d’un grand intérêt écologique dont le lac Bedo qui est classé parmi les sites RAMSAR, sans oublier les villages typiques des Sakalava de Menabe et les mangroves.

Le Lac Bedo est un endroit très apprécié par les ornithologues et autres amoureux de la faune aviaire, de par sa richesse en flamants roses, hérons, canards sauvages, etc.  La présence d’une espèce de tortue endémique du Menabe dans cette zone renforce son statut d’une aire de grande importance écologique. Parmi les autres sites à découvrir, notons aussi la forêt sèche de Kirindy, la forêt de palétuviers de Kivalo et la réserve d’Andranomena ainsi que le village des fameux sculpteurs de Marofandilia où vous pourrez acheter des petits souvenirs réalisés exclusivement à partir des bois morts. Enfin, il est possible de faire une excursion en pirogue depuis le village de Mangily jusqu’au bord du canal de Mozambique.

Passer la nuit dans la forêt de Kirindy ou au Camp amoureux

Passer la nuit en pleine forêt est possible grâce au centre d’accueil de la forêt de Kirindy où des bungalows bucoliques vous attendent avec le confort minimal nécessaire. Cela vous permettra en même temps d’effectuer une visite nocturne le long des nombreux sentiers de la réserve. Un restaurant y est également disponible.

IMG_0101

Sinon, vous pourrez passer la nuit dans le Camp amoureux situé à quelques kilomètres de la Réserve de Kirindy et à une quarantaine de kilomètres de Morondava. Ce lodge vous donne l’opportunité de vivre l’expérience unique de dormir dans un bungalow en tente, de prendre vos douches à l’extérieur et vos repas devant les deux baobabs amoureux. Les balades nocturnes y sont par contre moins impressionnantes qu’à l’intérieur de la forêt de Kirindy.

Découvrir le Tsingy de Bemaraha

Enfin, Morondava est souvent le point de départ pour rallier le Parc National Tsingy de Bemaraha que l’on atteindra après la traversée du fleuve de Tsiribihina et un long trajet en voiture sur une piste sableuse et relativement étroite d’une centaine de kilomètres. Bref, une toute autre aventure très interessante à faire pour les vacanciers plus hardis (lire également ici).

JANUS

3 réflexions au sujet de « Pourquoi choisir la destination Morondava ? »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s