Pourquoi aller à Fort-dauphin ?

Pourquoi aller à Fort-dauphin ?

La ville de Fort Dauphin qui est la Capitale de la Région Anosy se situe à l’extrême Sud-est de Madagascar. Cette zone figure également parmi les principales destinations touristiques du pays de par ses belles plages et ses richesses en biodiversité et paysages, et ce malgré son enclavement.

La plupart des touristes y vont en effet par voie aérienne, la voie terrestre étant particulièrement difficile. Toutefois, cette dernière option est très appréciée par les grands aventuriers en empruntant soit la RN13, soit la RN12A (lire également ici). Le tourisme fait partie des activités majeures de la ville et de ses alentours. C’est un secteur très prospère vu le nombre de circuits et de sites à découvrir sur place et qui associent tourisme balnéaire, tourisme sportif et écotourisme.

Des plages et lacs à n’en plus finir

Le littoral de Fort-dauphin est très propice à de nombreuses possibilités d’activités nautiques. Les plages de Libanona et d’Ambinanikely sont bien évidemment les plus fréquentées grâce à leur situation géographique très proche de la ville. Libanona a d’ailleurs été toujours connue comme étant l’une des plus belles baies de Madagascar.

impad_fev 017.JPG

Un peu plus loin de la ville, les amateurs d’aventure, de vagues et de vent trouveront facilement leur compte en allant aux plages d’Ambinanibe, au lac Anony ou encore au lac Vinany-be. A Mandromodromotra, une Commune rurale dans la banlieue de Fort-dauphin, la plage dans la presqu’île d’Evatraha, la plage de Lokaro et le lac de Manivo sont autant de lieux de baignade, d’excursion et de détente par excellence à découvrir par les vacanciers.

DSC03110.JPG

Une balade pédestre mêlant sport et découverte

La balade dans la ville même permet de contempler les divers paysages urbains de Fort-dauphin à commencer par les différentes architectures, tantôt de type colonial, tantôt de style contemporain mais aussi des bidonvilles, et des grands etablissements hôteliers qui n’ont rien à envier de ceux des autres grandes villes de Madagascar ou ailleurs (lire également ici). Fort-dauphin reste toutefois une ville très tranquille nichée entre la mer et une végétation luxuriante.

DSC01437.JPG

Cette balade à Fort-dauphin passera obligatoirement sur la Place de l’Indépendance qui se trouve devant la Mairie d’où l’on peut avoir une vue panoramique du Vieux Port et du Pic Saint-Louis. Par ailleurs, si vous êtes intéressés par l’histoire et la culture du peuple Antanosy, l’ethnie majoritaire occupant cette Région, il faut visiter le Musée Fort-Flacourt.

En dehors de la ville, cette zone offre également des endroits extraordinaires montrant des paysages magnifiques ruraux très appréciés par les amateurs de randonnées. On peut citer pour cela, le Pic Saint Louis culminant à 529 m , la cascade de Manatantely et les criques du Lokaro.

DSC01462.JPG

Des sites de détente et écotouristiques proches de la ville 

A Ampasy Nahampoana, une autre Commune Rurale de la Région Anosy, située à une dizaine de kilomètres seulement de la ville de Fort-dauphin, quelques lieux de détente et de découverte se sont implantés dont les plus fréquentés sont le Jardin botanique Saiadi et la réserve privée de Nahampoana.

La Réserve privée de Nahampoana est une ancienne concession qui servait à l’origine de lieu d’expérimentation pour la culture de certaines plantes comme les vanilliers, poivriers ou girofliers avant leur plantation à grande échelle à Madagascar. Elle a modifié plus tard sa vocation pour devenir une réserve privée ouverte au public. Le site constitue également un bon endroit pour observer les lémuriens comme les sifakas et les makis.

impad_fev 072.JPG

Une des activités les plus attrayantes de Nahampoana est le parcours à bord d’un petit canoë d’un ruisseau bordant le site, le long duquel le silence est total. Le fleuve est bordé d’une végétation plus ou moins dense et variée mais tributaire des zones humides comme les « oreilles d’éléphant », les « bonnets d’évêques », mais aussi les grands bambous caractéristiques du site. Ce dernier dispose en même temps d’un restaurant dans un bâtiment en bois très ancien de style colonial.

impad_fev 083.JPG

Des parcs naturels exceptionnels

Pour ceux qui sont tentés de faire une excursion de deux à trois jours voire plus, il leur est surtout proposé de faire l’écotourisme vers le parc national d’Andohahela qui est sous la gestion de Madagascar National Parks et dont l’entrée se situe à environ 55Km de la ville en suivant la RN13.

Après l’incursion dans le PN d’Andohahela, les touristes terminent souvent leurs séjours dans cette Région par la visite de la Réserve privée de Berenty qui se localise à 86 km à l’ouest de Fort Dauphin. Les circuits à l’intérieur de la Réserve ont cette particularité de rassembler une très grande variété de plantes endémiques caractéristiques des zones arides et semi-arides du Sud tels que les baobabs, les plantes épineuses, sans oublier la fameuse plante carnivore dénommée népenthès.

impad_fev 036.JPG

Outre les animaux sauvages qui vivent en total liberté dans le site, les propriétaires du lieu ont su apprivoiser des espèces animales emblématiques du pays notamment les lémuriens comme les makis qui n’hésitent pas un seul instant à s’approcher de leurs visiteurs. D’autres animaux sont gardés dans des enclos comme les crocodiles et les tortues.

impad_fev 056.JPG

Les spectacles offerts par des groupes de Lémuriens traversant les pistes à l’intérieur de la forêt sont inoubliables. La Réserve abrite également de nombreux autres groupes faunistiques comme les oiseaux et les reptiles dont plusieurs espèces n’existent nulle part ailleurs qu’à Madagascar voire dans cette Région pour quelques unes.

impad_fev 035.JPG

L’autre singularité de Berenty réside dans la présence d’un musée d’art exposant une myriade d’objets de sorcellerie, des ustensiles de cuisine ou de simples instruments utilisés par les populations locales dans leur vie quotidienne. Des panneaux relatant les cultures et traditions ancestrales des Antandroy y occupent en même temps une place prépondérante. Des bungalows et un restaurant sont disponibles sur le site pour ceux qui comptent vivre un total dépaysement pendant quelques jours.

Les meilleurs fruits de mer de Madagascar  

On ne peut pas parler de Fort-dauphin sans citer ses fruits de mer. Les missionnaires ou vacanciers malgaches de retour de Fort-dauphin emmènent très souvent dans leurs bagages, soit des langoustes, soit des crevettes fraichement pêchées. Tous les restaurants de la ville proposent à leurs clients différentes sortes de fruits de mer préparées à la façon européenne, asiatique ou malgache.

IMG_5100.jpg

L’autre point à ne pas oublier est la dégustation des huitres de Fort-dauphin qui se différencient généralement des autres huitres du pays de par leur grande taille. Les huitres de Fort-dauphin sont par ailleurs très recommandées dans quelques grands restaurants d’Antananarivo (cf. photo d’illustration). Les vendeurs d’huitres sont présents de manière quasi-permanente près du lieu où se déroulent tous les week-ends les combats de coqs, une autre attraction touristique de Fort-dauphin mais rarement citée par les guides de voyage.

IMG_4858.jpg

Une réflexion au sujet de « Pourquoi aller à Fort-dauphin ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s