Talata Volonondry, entre rêve et réalité

Talata Volonondry, entre rêve et réalité

Dans la catégorie « voyage & découverte » du blog, le billet précédent décrit ce que l’on peut voir actuellement au grand marché communal de Talata Volonondry qui se localise à 27 km au nord d’Antananarivo.

Le présent article parle toujours de cette même Commune mais plutôt dans la rubrique « aménagement et urbanisme ». Aussi, est-il question ici de mettre en exergue les problèmes urbains et d’aménagement qui sévissent dans la circonscription de Talata Volonondry et d’imaginer un projet de rénovation du quartier central et de son grand marché ainsi qu’une proposition d’aménagement de ses zones périphériques immédiates.

carte1.png

La sempiternelle absence de vision des Maires

Presque partout à Madagascar, les gestionnaires des villes manquent cruellement de vision pour le futur des zones d’agglomération humaine dont ils ont la charge. Faute de moyens technique et surtout financier, leurs actions se limitent à assurer la gestion administrative et l’entretien urbain, sans pour étant réussir à bien entretenir les infrastructures existantes. Et Talata Volonondry ne déroge pas à cette règle.

Les résultats sont évidents, nous endurons une situation catastrophique pratiquement dans toutes les villes de Madagascar, avec des infrastructures et équipements urbains qui sont non seulement très vétustes mais largement insuffisants par rapport au nombre sans cesse croissant des habitants, d’où la persistance des embouteillages, la prolifération des marchands ambulants, l’insalubrité, etc.

photo-2-1

L’établissement de documents de planification territoriale et la mise en œuvre des projets d’aménagement qui en découlent font rarement partie des principales préoccupations de ces gestionnaires. Alors qu’ils doivent avoir une vision prospective leur permettant d’anticiper les changements à court, moyen et long terme que peuvent subir les villes, lesquelles feront impérativement face à un accroissement toujours de plus en plus important de leur population.

centre_ville.png

Un cœur de la ville nécessitant une meilleure lisibilité

Parmi les impacts de la mauvaise gestion urbaine figure en premier lieu la destruction rythmée du paysage urbain. Bien que de nombreuses maisons traditionnelles résistent encore dans l’ensemble de la Commune de Talata Volonondry, la disparition totale de ce type de maison au cœur de la ville d’ici quelques décennies est à craindre face à la recrudescence de nouvelles constructions à usage d’habitation ou non, licites ou illicites qui ne tiennent guère compte de l’importance du patrimoine architectural et du paysage urbain historiques de cette partie de l’Imerina.

photo 3.JPG

Cette appréhension est d’autant plus justifiée que la Mairie de Talata Volonondry tout comme la quasi-totalité des Communes rurales de Madagascar est loin de disposer d’un personnel qualifié dans le domaine de l’aménagement du territoire en général et en matière d’octroi des permis de construire en particulier.

Faisant suite à ces constats, ce billet tente avant tout de définir un projet de rénovation ambitieux du Centre-ville de Talata Volonondry. L’aménagement proposé ambitionne de rendre cette ville très attractive, tout en relançant une dynamique commerciale. L’idée centrale est ainsi de mener un projet de rénovation urbaine par la démolition de tout un secteur bordant la RN3 qui traverse le Centre-ville de Talata Volonondry, puis sa reconstruction en y bâtissant des maisons peu ou prou homogènes, de type traditionnel, tout en se conformant à l’alignement prédéfini dans un plan d’urbanisme.

centre.png

Un tel projet ne devrait donc être que la concrétisation d’un plan d’urbanisme directeur qui aura requalifié ce Centre-ville de Talata Volonondry en zone d’activités mixtes. Les nouveaux bâtiments qui y seront érigés seront notamment à usage de bureau et/ou commercial, du moins pour le rez-de-chaussée. Ces maisons abriteront entre autres des restaurants, des épiceries et d’autres établissements publics ou privés. D’autres bâtiments qui seront bâtis sur une zone administrative serviront de siège pour quelques institutions financières, et de locaux pour l’administration communale.

banque

Une zone d’extension urbaine préalablement planifiée

La Commune de Talata Volonondry fait partie des zones d’extension naturelles d’Antananarivo. Les populations locales ainsi que bon nombre de citadins qui commencent à y élire domicile transforment graduellement les espaces agricoles et/ou boisés en zones d’habitation, et ce de manière intuitive sans aucune planification spatiale préalable. Corollairement, la zone périphérique de la ville de Talata Volonondry est fortement menacée par le phénomène d’étalement urbain.

photo 5.JPG

Outre la rénovation du cœur de la ville, d’autres projets d’aménagement s’avèrent de ce fait nécessaires en vue de la mise en valeur de manière rationnelle des grandes emprises foncières qui l’entourent. Aussi, l’objectif d’aménagement ne doit pas viser seulement à repenser le quartier central mais en même temps à avoir une vision d’ensemble cohérente et à long terme de cette agglomération.

carte1

Les aménagements envisagés sur ces zones périphériques doivent toujours répondre aux exigences du développement économique, tout en sauvegardant les caractéristiques générales du patrimoine bâti dans cette région. En plus des logements, ces espaces devront également accueillir de nouveaux établissements scolaire et de santé qui favoriseront la modernisation de la Commune et la redynamisation de l’économie locale.

Les zones d’habitation à créer devront servir entre autres à la construction de logements sociaux de différents types dont des maisons de type T1, avec des façades simples s’intégrant parfaitement avec son milieu d’insertion, et pouvant accueillir chacune jusqu’à 6 personnes.

La rénovation du marché de Talata Volonondry

En ce qui concerne le grand marché, l’aménagement consistera fondamentalement en l’édification de nombreux nouveaux pavillons répondant aux besoins des marchands dont le nombre ne cesse d’augmenter, tout en facilitant la circulation des marchandises et des chalands.

boucherie

Une attention particulière sera portée sur l’assainissement de ce vaste bazar avec la mise en place d’un système moderne d’élimination et/ou de valorisation des déchets, la mise en place d’une zone boisée et l’installation de toilettes publiques aux normes.

marche1

Enfin, la création d’un vaste stationnement pour les taxis-brousses  qui desservent cet axe routier accompagnera ces opérations d’urbanisme et d’aménagement. Le stationnement se situera juste à proximité d’une nouvelle station d’essence, laquelle donnera également une autre image de la ville.

marche3

Nonobstant leur caractère fictif, ces projets d’aménagement urbain qui ont été élaborés en collaboration avec trois étudiants de l’Institut Supérieur de Technologie d’Antananarivo, doivent au moins amener les autorités communales à réfléchir sur le futur de leurs villes respectives, notamment à instaurer une meilleure lisibilité d’un véritable centre ville, à moderniser leur marché et à créer des zones d’activités et d’habitation plus attractives. Vous vous demandez peut-être, pourquoi je m’obstine à écrire ce genre d’article. Eh bien, la réponse est simple. Pour moi, un blog sert aussi à faire rêver, mais un rêve réalisable.

Une réflexion au sujet de « Talata Volonondry, entre rêve et réalité »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s