Visiter Majunga autrement

Visiter Majunga autrement

Majunga fait figure de favori parmi les destinations les plus prisées des vacanciers malgaches, notamment ceux venant de Tanà. Son climat chaud même en période hivernale  rend toujours agréable le séjour dans cette ville des fleurs. Outre la plage d’Amborovy, le principal attrait touristique de la ville n’est autre que le « bord », le lieu de rencontre de tous les vacanciers tous les soirs mais qui se vide totalement de ses occupants pendant la journée. Ce billet ne parlera plus de ces sites très connus de la ville de Majunga ou de ses périphéries immédiates mais plutôt d’autres endroits un peu plus éloignés, à découvrir par les vacanciers.

Katsepy, le village des pêcheurs

Pour rejoindre la presqu’île de Katsepy, il faut prendre le bac au niveau du quai d’embarquement de Majunga pour traverser un large estuaire pendant une durée d’une heure. Outre les passagers, le bac transporte également des marchandises, des camions et d’autres types de voitures qui vont en direction des villes de Namakia, de Mitsinjo jusqu’à Soalala. Au retour, l’embarcation emmène  tout un troupeau de zébus, de porcs et/ou de chèvres. L’autre option pour aller à Katsepy est la location d’une vedette au niveau du port, surtout si l’on ne veut pas subir l’attente interminable du départ du bac à l’aller comme au retour. La plage de Katsepy est rarement bondée de monde et l’eau y semble plus transparente qu’à Amborovy. Outre la plage, il n’y a pas beaucoup de choses à faire dans ce village des pêcheurs à part manger chez madame Chabeau, le seul hôtel Restaurant du coin.

photo 4 (65) photo 1 (79)

photo 2 (81)photo 4 (64)

Le phare et sa vue panoramique

Le Phare se situe à quelques kilomètres de la plage de Katsepy. Construit entièrement en métal, c’est le deuxième plus haut phare de Madagascar. Un gardien y reste en permanence pour permettre aux visiteurs d’apprécier une vue panoramique du paysage naturel alentour. Pour cela, il faudra d’abord monter les 176 marches, soit à environ 136m d’altitude. Juste au pied du phare se trouve une petite forêt secondaire abritant quelques individus de lémuriens diurnes appartenant à l’espèce Eulemur fulvus. Plus loin, on voit toute l’étendue de la forêt d’Antrema d’un côté et le bord de Majunga de l’autre.

photo 1 (68) photo 3 (58) photo 1 (65) photo 4 (59)

Mahavavy Kinkony, le paradis des oiseaux

Les plus aventureux peuvent continuer la route en taxi-brousse ou en 4×4 vers Mahavavy-Kinkony, un complexe d’aires protégées constitué de lacs, baie, forêts, delta, rivières et savanes. A environ 90 km de Katsepy, en passant par Namakia et Mistinjo, vous arriverez au bord du Lac Kinkony, le deuxième plus grand lac de Madagascar après celui d’Alaotra. Tout au long de cette route nationale en mauvais état, vous traverserez tantôt des  plantations interminables de canne à sucre qui  approvisionnent l’usine sucrière de Namakia, tantôt des savanes ou encore des forêts de Satrana, cet arbre qui résiste au feu, offrant un  paysage exceptionnel.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sur les rives du Lac Kinkony s’éparpillent plusieurs hameaux tandis que sur ses eaux calmes sillonnent de nombreuses pirogues. Grâce à sa très grande richesse en poissons, ce lac demeure l’un des principaux pourvoyeurs de poissons d’eau douce de la Région de Boeny jusqu’à Tanà. Mais cette vaste zone humide est surtout réputée pour sa richesse en faune aviaire. En effet, les caractéristiques physiques du lac avec son contour déchiqueté et ses nombreux îlots constituent un habitat idéal pour une multitude de colonies d’oiseaux, d’où sa renommée comme étant l’un des plus importants sites ornithologiques de Madagascar. C’est un paradis des oiseaux. Si vous êtes très hardis, vous pourrez prendre une pirogue pour observer les crocodiles dans la partie australe du lac où l’eau semble plus profonde.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Outre le Lac Kinkony, cette nouvelle aire protégée de Mahavavy Kinkony est également composé de plusieurs lambeaux forestiers. Malgré leur niveau de dégradation assez élevé, certaines de ces forêts abritent encore une biodiversité faunistique rare comme les lémuriens et des oiseaux endémiques terrestres. Enfin, on peut également faire des excursions dans les baies et deltas de Matsakabanja, d’Antseza ou encore de Boeny Aranta. Ce dernier site situé en bord de mer vaut bien le détour avec sa plage magnifique quasi-vierge.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Antsanitia, un site balnéaire isolé

Situé à 25km de Majunga, le site balnéaire d’Antsanitia n’est plus à présenter mais je ne peux pas parler de tourisme à Majunga sans le citer. Outre sa très large et belle plage de sable blanc, cet endroit s’illustre par l’existence de  l’établissement Antsanitia Resort qui met à la disposition des visiteurs une magnifique piscine surplombant la mer et des bungalows spacieux implantés au milieu d’un jardin luxuriant. Son restaurant offre de bons plats de qualité mais relativement cher et de petite quantité, notamment pour un ventre malgache comme le mien. Quelques gargotes proposent toutefois des repas simples, mais à faibles prix et très copieux en bord de plage.

SAM_0306SAM_0303

Ankarafantsika, l’écotourisme classique

Avant de rentrer à Tanà, passer une journée et une nuit d’escale à Ankarafantsika est  toujours très reposant et instructif. Ce parc national dispose de quelques bungalows familiaux, d’un terrain de camping et d’un restaurant. Pour ceux qui n’ont jamais vécu l’expérience d’une nuit sous la tente, Ankarafantsika vous offre une telle opportunité en toute sécurité. Au petit matin, vous pourriez avoir la chance de voir les propithèques de coquerel (lémuriens) au dessus de votre tête. Le parc offre plusieurs circuits très intéressants surtout pour les amateurs de trekking, allant de 2h à 4h. Les lémuriens, les oiseaux aquatiques et terrestres, les crocodiles y sont abondants.

photo 2 (76) photo 2 (80)

N.B: Les photos sur Mahavavy Kinkony ont été prises lors d’une expédition scientifique

3 réflexions au sujet de « Visiter Majunga autrement »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s