Randonnée à Babay

Randonnée à Babay

Avez-vous déjà entendu parler de Babay et de Lohavohitra? Ce sont des collines situées le long de la Route Nationale 4. Plus précisément, elles sont localisées dans la Commune d’Ampanotokana, soit à une quarantaine de kilomètres de la ville d’Antananarivo.

« Tiany ho azo daholo Babay sy Lohavohitra » est en quelque sorte l’équivalente en malgache de l’expression « qui veut le beurre et l’argent du beurre ». C’est aussi l’un des itinéraires de randonnée les plus en vogue autour d’Antananarivo, dont je vous invite à découvrir à travers ce billet.

A la découverte de Babay nord

La randonnée d’une durée de 2h30 commence normalement dans le village de Miadampahonina dans la Commune d’Ampanotokana. L’itinéraire mène d’abord vers Ambohitrandriana qui n’est autre que le sommet de Babay Nord. La montée n’est pas encore très raide et le trajet se fait en une trentaine de minutes.

En chemin, vous trouverez quelques tombeaux typiques de la zone dont un en particulier qui se distingue par la présence d’une stèle munie d’un petit trou dans lequel les gens lancent des pierres tout en émettant des voeux de bonheur, santé, réussites, famille, longévité, amour, richesse, etc.

A Ambohitrandriana, sur le sommet de Babay nord, sont érigés deux bâtiments dont la belle église protestante de Babay. L’autre bâtiment est une maison très ancienne dont les piliers de sa varangue conservent toujours leurs propres caractéristiques initiales. Une petite pause s’impose ici avant d’entamer la deuxième étape de la randonnée.

La montée vers Babay Sud

La montée vers Babay Sud constitue la deuxième étape de cette randonnée. Cette fois, la montée devient de plus en plus raide, le sommet de Babay sud culminant à plus de 1500 m d’altitude. A mi-chemin, l’on remarque une pierre plate sur laquelle est inscrit le mot Babay.

L’une des principales caractéristiques distinctives de Babay sud réside dans la présence successivement de six « hadivory » ou fossés au fur et à mesure que l’on progresse vers le sommet. Ce qui suppose l’existence d’un important village à cet endroit autrefois. Dans l’histoire de l’Imerina en effet, ces fossés servaient à l’époque de protection du village contre les assauts des ennemis. Comme le village a déjà complètement disparu, l’on trouve à sa place actuellement quelques plantations récentes de muriers.

Tout au long de la montée vers Babay sud, l’on a une vue imprenable sur Babay nord et les villages en contre bas jusqu’à la RN4, voire au-delà. On voit bien également de loin en face la colline de Lohavohitra dont le sommet culmine à plus de 1600 m d’altitude.

Une fois arrivé au sommet de Babay sud, la récompense est proportionnelle à l’effort que vous aurez dépensé pour y arriver. On a ici une vue panoramique à 360°, des villages et des paysages, à couper le souffle.

Le guide devrait avoir ici largement le temps de vous raconter l’origine du nom de Babay et l’histoire de ses occupants, depuis l’époque royale jusqu’au temps de Galliéni. On y trouve encore des empreintes laissées par les occupants du lieu, témoignant son histoire.

Descente vers le Lac d’Andranosoa

Du début jusqu’à la fin, l’itinéraire traverse toujours une vaste savane mais avec un sentier bien dégagé. Les forêts sont absentes et les traces des feux de brousse y sont visibles à plusieurs endroits. Cependant, le circuit passe également à travers quelques villages ruraux où la beauté rime parfaitement avec simplicité.

La descente depuis le sommet de Babay sud débouche en effet sur un petit village situé à proximité d’un petit lac appelé Andranosoa. Cette petite oasis change un peu le paysage au fil de cette balade en pleine nature. Dans la vallée en amont du lac s’étendent des champs de culture. Quelques zébus broutent ici et là.

Retour vers Miadampahonina

Après le lac Andranosoa, la descente continue vers un autre petit village qui porte le nom d’Ambatofitsaharana. Le paysage est également ici plus verdoyant avec les champs de culture sur le bas-fond. C’est un petit village tranquille au milieu de nulle part avec essentiellement des maisons traditionnelles au toit de chaume.

Après Ambatofitsaharana, l’itinéraire remonte fortement pour atteindre les autres villages comme Ambohitsimanompo et Antanetibe avant d’arriver à Miadampahonina le lieu de départ de la randonnée, et la boucle est ainsi bouclée pour le circuit Babay.

De loin, l’on observe toujours la colline de Lohavohitra qui est indissociable à Babay. Si vous êtes donc un randonneur aguerri, vous pourrez continuer votre randonnée vers cette deuxième grande colline qui fait la fierté du pays Vonizongo.

Etant donné que cet itinéraire n’est pas encore balisé, le recours à un guide professionnel s’avère nécessaire. Voici le numéro du guide qui nous a accompagnés durant notre randonnée à Babay au cas où vous seriez intéressés 034 04 731 95.

Rasamy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s