Enfin, des grands projets d’aménagement cohérents?

Enfin, des grands projets d’aménagement cohérents?

Les deux derniers billets dans la rubrique Aménagement et Urbanisme de ce blog ont parlé de projets d’aménagement fictifs pour la création de nouvelles villes mais aussi la rénovation urbaine dans certaines Régions d’Antananarivo. Cette fois, il ne s’agira plus de projets fictifs mais plutôt des projets d’aménagement qui sont déjà en cours d’étude voire en cours de concrétisation pour certains. Ces projets concernent les grandes villes sur la RN2 depuis Toamasina jusqu’à Antananarivo, les deux poumons économiques de Madagascar.

J’aimerai surtout mettre en évidence ici la cohérence entre ces différents projets qui s’ils se réalisent pourront assurément booster l’économie du pays en général et le développement de toutes les localités le long de l’axe routier Antananarivo – Toamasina en particulier.

Projet d’aménagement et d’extension du grand port de Toamasina

 Des études relatives à l’aménagement et l’extension du port de Toamasina menées par les japonais sont déjà terminées depuis quelques années. Mais le démarrage des travaux a toujours été retardé, d’une part à cause des opposants au projet qui craignent plutôt que ce projet génère d’énormes impacts négatifs sur l’environnement marin et surtout sur la ville même. D’autre part, les crises politiques que Madagascar a connues n’ont fait que freiner davantage l’avancement de ce projet. Finalement, le contrat qui vient d’être signé entre l’Etat malgache et le gouvernement japonais semble annoncer le début imminent des travaux prévus dans le cadre de ce projet d’extension du port de Toamasina (lire ici).

TAMATAVE ville.png

Ces travaux d’envergure comprendraient entre autres l’approfondissement des quais, la construction d’un nouveau quai, l’installation de nouveaux équipements de manutention, l’aménagement d’une nouvelle aire de stockage d’une dizaine d’hectares mais aussi et surtout l’extension des brise-lames. A la suite de ces travaux, le port de Toamasina pourra non seulement accueillir des navires gros porteurs, mais disposera également d’un site de dépôts des conteneurs au triple de sa surface actuelle.

Un nouveau PUDi pour Antananarivo et Toamasina

Parallèlement à cette extension du port, d’autres projets d’envergure semblent être en bonne voie aussi bien dans la ville de Toamasina que sur l’axe routier RN2 jusqu’à Antananarivo. C’est le cas du projet TATOM ou Tananarivo – Toamasina, Madagascar. Une équipe d’experts japonais composée entre autres de spécialistes en planification du développement urbain, études hydrauliques, télécommunication, assainissement et drainage, gestion des déchets solides, BTP, développement industriel, SIG, … est déjà à pied d’œuvre en vue de la réalisation de ce projet TATOM.

Ce projet consiste en l’élaboration du schéma directeur pour le développement de l’axe économique Antananarivo – Toamasina. Plus concrètement, ces consultants et experts japonais, en collaboration avec des consultants malgaches, réaliseront en premier lieu deux plans d’urbanisme directeurs (PUDi) respectivement pour les deux agglomérations.

Ces dernières disposeront donc chacune d’ici quelques mois un PUDi digne de ce nom qui comprendra des visions d’avenir fortes (vision 2033) tant en termes d’occupation future des sols, de développement du secteur économique que d’amélioration des infrastructures.

Sans titre2.png

Les PUDi de 2004 que nous utilisons actuellement ne montrent pas clairement la vision pour le développement futur des ces deux agglomérations. De plus, ils n’intègrent ni les stratégies ni les plans de développement urbain qui auraient pu diriger la transformation coordonnée de l’espace et le développement des infrastructures et de l’industrie. D’où les phénomènes d’étalement urbain de manière sauvage (cf. carte ci-dessus, source: PUDi 2004) et de recrudescence des quartiers précaires, auxquels nous sommes confrontés depuis plusieurs années. Non seulement les zones constructibles et inconstructibles y sont difficilement différenciables mais les prescriptions par rapport à l’utilisation du sol pour les zones constructibles sont loin d’être claires.

Un Plan de développement du transport sur l’axe RN2

Toujours dans le cadre du projet TATOM, un plan de développement du transport et de l’aménagement le long de la RN2 sera également établi ainsi qu’un mécanisme de coordination, de suivi et de gestion de la mise en œuvre des plans élaborés.

Le plan de développement du transport visera essentiellement la mise en place d’un système de transport multimodal en comparant des scénarios différents. Il sera ainsi  choisi par exemple des modèles de distribution de marchandises par l’implantation du système multimodal, et chaque mode de transport fera l’objet d’une proposition spécifique pour son développement : la RN2, le chemin de fer, les infrastructures aéroportuaire et portuaire, les terminaux, etc.

Le projet TATOM compte en même temps donner de nouvelles stratégies de développement pour la ville de Moramanga. Il ambitionne même de prendre ces stratégies comme modèle de développement urbain et économique des autres villes situées le long de cet axe routier RN2. Parmi les actions spécifiques pour Moramanga figure l’examen du concept de développement d’une zone économique spéciale que l’Etat compte également mettre en place dans cette grande ville de la Région Alaotra Mangoro.

Une Zone Economique Spéciale à Moramanga ?

Comme cité précédemment, l’Etat envisage d’implanter une ZES dans la Région de Moramanga. Cette ZES serait destinée à accueillir des unités industrielles dans le domaine du textile. Une maquette montrant cette future ZES de Moramanga a été exposée dans le stand de l’EDBM lors de la foire ASIA qui s’est déroulée récemment dans la zone Forello Tanjombato.

IMG_6741.jpg

En observant cette maquette, à quelques encablures de la future zone industrielle sera installée une nouvelle ville qui devrait contenir des immeubles d’habitation, dont la plupart des appartements sont prévus pour les employés des usines, mais aussi des bâtiments administratifs ainsi que des infrastructures sociales de base comme les écoles, les centres de santé, des terrains de sports, etc.

photo.JPG

Cette ZES de Moramanga sera reliée directement à l’aéroport international d’Ivato par le biais d’une nouvelle autoroute, laquelle n’est autre que celle qui reliera la Capitale à la ville de Toamasina.

Projet de construction d’une Autoroute Antananarivo – Toamasina?

Un billet a été déjà consacré (cliquer ici) sur les enjeux de cette nouvelle voie rapide. Une telle route s’avèrera en tout cas nécessaire voire indispensable après l’extension du port de Toamasina, dont une augmentation de manière exponentielle des gros camions transportant des marchandises en sera un corollaire.

Ce qu’il s’est passé cette année justifie encore largement la construction de cette autoroute. En effet, plusieurs jours après le passage du cyclone Enawo, la circulation automobile sur la RN2 a toujours été fortement perturbée à cause des éboulements. A un moment donné, la route a été coupée pendant plusieurs heures à plusieurs endroits à cause des talus qui se sont effondrés.

P.S : Vous aurez remarqué que je parle uniquement ici de la cohérence de ces différents projets d’aménagement, parallèlement à l’extension du Port, et fais exprès de ne toucher aucun mot sur leurs aspects politique et financier, encore moins sur les contreparties éventuelles des financements, pour la seule et unique raison que je suis un simple technicien en aménagement du territoire.

2 réflexions au sujet de « Enfin, des grands projets d’aménagement cohérents? »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s