Ampasindava, un « jardin secret » de Madagascar

Ampasindava, un « jardin secret » de Madagascar

Combien parmi vous, lecteurs de ce blog connaissent le site d’Ampasindava ? Combien de touristes nationaux ou étrangers ont déjà eu l’idée de visiter cet endroit magnifique qui se situe sur le littoral Nord de la Grande île ? Nos gouvernants savent-ils l’existence de ce site unique au monde et la richesse incommensurable en biodiversité et en ressources naturelles qu’il recèle ? Saviez-vous au moins que ce site est actuellement menacé par un projet d’exploitation des terres rares ?

Si vous faisiez partie des rares touristes à avoir eu l’occasion de visiter Ampasindava, vous seriez d’accord avec moi que ce « jardin secret » mérite maintenant d’être dévoilé pour que le plus grand nombre de malgaches le connaissent. Et c’est l’objectif de ce billet.

Ampasindava, une belle escapade maritime

Si vous regardez la carte de Madagascar, vous verrez juste en face de l’île de Nosy Be une baie qui a la forme du pouce gauche. C’est là que se trouve la presqu’île d’Ampasindava. Situé dans la Région DIANA, plus précisément dans la partie sud-ouest du District d’Ambanja et bordé par le canal de Mozambique, ce site est accessible uniquement par voie maritime.

Pour y aller, il faut donc louer une vedette au niveau du port d’Ankify à une trentaine de kilomètres de la ville d’Ambanja. Ne serait-ce que le trajet en mer d’une durée d’environ 2h30 minutes à bord d’une vedette rapide, il s’agit d’une escapade inoubliable pour ceux qui aiment l’aventure et la découverte. D’un côté, vous verrez outre l’île de Nosy Be, des îlots comme Nosy Tanikely et Nosy Iranja qui font également partie des principaux attraits touristiques de Madagascar.

IMG_8246

De l’autre côté, vous apprécierez la beauté de cette portion du littoral de la Grande île, à commencer par le port d’Ankify lui-même, suivi de quelques hôtels avec leurs bungalows ayant une vue imprenable sur l’océan, quelques villas privées dont certaines sont en cours de construction mais accessibles uniquement en vedette, des forêts sur des collines à perte de vue, des plages isolées, et quelques hameaux de pêcheurs.

IMG_8370.jpg

En pleine mer, vous rencontrerez des pêcheurs à bord de leur pirogue exhibant fièrement des gros poissons, fruits de leur sortie en mer. Vous croiserez également d’autres vedettes voire des yachts amenant des touristes vers les différents atolls entourant Nosy Be.

IMG_8240.jpg

Une plage paradisiaque quasi-vierge

Tout ce que vous aurez pu voir durant ce parcours n’aura été qu’un avant-gout des multiples surprises qui vous attendent une fois arrivé dans la presqu’île d’Ampasindava. Sa plage magnifique est encore quasi-déserte, les touristes y étant rarissimes. Ce qui rend cet endroit d’autant plus intéressant pour ceux qui sont à la recherche d’un total dépaysement.

IMG_8314.jpg

De par son contexte physique, l’absence de vagues fait que la mer ressemble ici à une vaste piscine naturelle, idéale pour ceux qui adorent se baigner dans une eau très calme mais profonde.

Derrière la plage, l’on voit surtout des collines couvertes de forêts naturelles qui font partie intégrante du Complexe d’Aires Protégées Ampasindava – Galoka. Un circuit vous permettra de traverser cette forêt pour grimper jusqu’au sommet, d’où vous aurez une splendide vue panoramique de l’ensemble de la baie.

IMG_8275.jpg

Une richesse étonnante en biodiversité

D’après les résultats des inventaires écologiques menés par MBG qui est le gestionnaire de ce site, il s’agit ici de forêts hautement transitionnelles, allant des forêts sclérophylles sur grès de faible élévation, aux forêts humides ou subhumides typiques de Sambirano jusqu’aux forêts humides sub-montagneuses sur les sommets.

IMG_8250.jpg

Ces forêts abritent une biodiversité très distincte comportant de nombreuses espèces floristiques et fauniques localement endémiques, notamment des lémuriens (Microcebus sambiranensis, Mirza zaza et Avahi unicolor), des reptiles (Phelsuma vanheygeni) et des oiseaux (Haliaetus vociferoides, Threskiornis bernieri, Ardea humbloti).

L’on remarque également l’importance en termes de superficie des forêts de mangroves de part et d’autre d’un long canal qui caractérise ce site d’Ampasindava. Non seulement ces mangroves constituent un habitat particulier très propice au développement de certaines espèces animales aquatiques comme les crevettes et les crabes, mais il s’agit en même temps d’un lieu de refuge de plusieurs centaines d’individus de chauve-souris dont l’observation figure parmi les activités touristiques proposées dans ce site.

IMG_8355.jpg

Ampasindava, le tourisme durable et communautaire en plein essor

Une autre particularité d’Ampasindava, outre le fait qu’il est encore épargné par le tourisme de masse, c’est la pratique du tourisme communautaire. Contrairement à Nosy Be où vous verrez surtout des hôtels de luxe grands consommateurs de ressources et appartenant à des grands opérateurs touristiques nationaux ou étrangers, vous trouverez uniquement ici quelques bungalows très rustiques avec une douche et un WC à l’extérieur, à 20.000 ariary la nuitée.

IMG_8306

Pour la nourriture, une association des femmes du village vous préparera un repas exotique très succulent à base de fruits de mer fraichement pêchés, mais qui n’a rien à envier des repas proposés par n’importe quel restaurant haut de gamme dans la Grande île. Le repas est en même temps très copieux. Ces femmes du village ont en effet reçu des formations sur l’art culinaire et l’accueil des visiteurs dans le cadre du projet MRPA.

IMG_8281.jpg

Ce projet a également été à l’origine de la création d’un centre de transformation de fruits de saison (citron, mangue, …) dans le village d’Antetezambato, toujours au sein de la Nouvelle Aire Protégée d’Ampasindava. Quelques femmes du village s’adonnent ainsi à ce type d’activité totalement nouveau, et dont les produits sont vendus aux touristes de passage ou évacués vers les autres villes comme Ambanja et Nosy Be.

IMG_8297.jpg

D’autres activités génératrices de revenus ont été initiées parallèlement à la création de l’aire protégée d’Ampasindava et ce, en vue de concilier la conservation de la biodiversité et la valorisation des ressources naturelles pour le développement économique local. Parmi ces activités qui s’inscrivaient toujours dans le cadre du projet MRPA, et appuyées financièrement par le PNUD, l’on peut citer la production du miel, le développement des cultures de rente comme le cacao et la vanille, l’élevage de concombres de mer, etc.

IMG_8259.jpg

Ampasindava, une aire protégée particulièrement menacée …. ?

Si le groupe ethnique Sakalava préserve encore les massifs forestiers qu’il considère comme sacrés selon la tradition locale, de nombreux migrants sont les premiers responsables des grandes pressions anthropiques sur ces forêts par la pratique de l’agriculture sur brûlis. Comme les activités économiques sont largement basées sur la riziculture itinérante, une partie de la forêt a été décapée. Certaines zones défrichées situées au sein du noyau dur de l’aire protégée font déjà l’objet de restauration par des cultures de rente sous-bois comme le cacao et la vanille.

Certains documents signalent l’existence de pétrole en mer et à terre dans cette zone ainsi que des réserves importantes d’éléments terrestres rares. Selon les populations locales, ces terres rares font actuellement l’objet de prospection par des investisseurs internationaux sur des sites situés en dehors mais à proximité immédiate de la Nouvelle Aire Protégée d’Ampasindava. Ce qui constitue une réelle menace pour cet autre « jardin secret » de Madagascar.

5 réflexions au sujet de « Ampasindava, un « jardin secret » de Madagascar »

  1. magnifique sublime fantastique

    Merci de manu à paris
    à très bientôt

    la simplicité la gentillesse le naturel
    la plage bateaux sable chaud la nature les lemurien caméléon
    les fruits juteux gorges de soleil la musique la danse sur la plage au coucher du soleil manger sur la plage feuilles de banane lait de coco mangue langouste.dans la braise poissons griller le coucher du soleil vue sur la l’horizon .
    les malgache métissage fantastique doré au soleil sur les bateaux à la pêche à la plage à la brousse campagne et forêts

    Merci à ce très beaux paysages ainsi ce pays accueillant
    et au habitants de leur gentillesse naturelle
    je finirai mais jours laba pourquoi me faire chier au bruit pollution le spide et la prétention de certaine personne sur paris

    la vie zen naturel autantique au soleil sur la plage avec des personnes à la gentillesse débordente

    que dieu vous protège

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s