Les nouveautés du salon ITM 2017 

Les nouveautés du salon ITM 2017 

L’International Tourism Fair Madagascar (ITM) 2017 s’est déroulé du 08 au 11 juin dans le village Voara Andohatapenaka.  J’aime visiter les salons en général (salon de l’habitat, FIM, salon de l’automobile, …), mais étant auteur d’un blog de voyage, j’apprécie tout particulièrement le salon ITM dont je n’ai jamais raté une seule édition depuis sa création. Le premier billet du blog de Rasamy, juste après la page « à propos » a d’ailleurs été consacré à ce salon. C’était en 2015, soit au tout début de mon aventure avec ce blog.

Et chaque année, je découvre de nouveaux sites à visiter grâce à cet évènement d’envergure internationale consacré au tourisme. Dans ce billet, j’ai ainsi le plaisir de vous présenter quelques nouveaux sites touristiques intéressants que j’ai eu l’opportunité de connaître durant ce salon ITM 2017 et que je ne manquerai pas de visiter prochainement.

D’emblée, je tiens à souligner que contrairement à tous les autres billets dans la rubrique voyage et découverte de ce blog, la plupart des photos utilisées pour illustrer cet article ne m’appartiennent pas, étant entendu que je n’ai pas encore eu l’occasion de voir ces sites hormis le Tsingy de Bemaraha. Les informations suivantes ont donc été tirées des brochures, des sites internet et de mes conversations avec leurs promoteurs durant ce salon.

Parc National Mikea et Mikea Lodge

Se trouvant à environ 20 km au nord de Salary dans le District de Toliara II dans le Sud de Madagascar, la zone d’implantation de Mikea Lodge est considérée comme l’un des plus beaux lagons au monde. Ce magnifique établissement touristique se situe par ailleurs à proximité du Parc National Mikea, l’un des derniers parcs nationaux malgaches ayant obtenu leur décret de création/extension sous la gestion de Madagascar National Park (Crédit photo : mikealodge.com).

SITE-3

Ce Parc National est constitué essentiellement de forêt dense sèche du Sud de Madagascar, mais aussi des lacs et marais. Outre sa biodiversité comprenant une multitude d’espèces faunistique et floristique endémiques, il s’agit comme son nom l’indique du milieu de vie d’une mystérieuse tribu appelée Mikea. Cet endroit exceptionnel offre ainsi aux touristes la possibilité d’un côté de pratiquer des activités nautiques comme la pêche et la plongée sous-marine jusqu’à l’observation des baleines, et de l’autre côté de faire des balades et découvertes dans la forêt Mikea (Crédit photo : mikealodge.com).

SITE-16

Nosy Soa Park à Mantasoa

Nosy Soa est un nouveau lieu de détente et de découverte qui vient d’être créé par un opérateur économique à Mantasoa. En effet, ce dernier a récemment aménagé un petit îlot de 1km de circonférence au milieu du grand lac de Mantasoa, en le transformant en un jardin zoologique à vocation pédagogique et touristique (Crédit photo : nosy-soa-park.com).

IMG_8626-900x423.jpg

Pour y accéder, il faut suivre la piste en terre d’Ambatoloana vers Mantasoa pendant environ 20 minutes avant de prendre une embarcation vers le Nosy Soa pour un trajet de 10 minutes. Le Park abrite quelques espèces animales dont des lémuriens et met à la disposition de ses visiteurs des barques ainsi que des chalets, des aires de pique nique et une aire de jeux pour enfants (Crédit photo : nosy-soa-park.com).

IMG_8574

Lodge de la Saline sur la route des Tsingy 

Un complexe hôtelier 3 étoiles vient de s’implanter au cœur des fameuses Salines dans la Région du Menabe. Situé à mi-chemin entre l’allée des baobabs et le parc national Tsingy de Bemaraha, le Lodge de la Saline de par ses infrastructures et installations à la fois modernes et éco responsables ainsi que sa position géographique singulière ne fait qu’augmenter davantage le vif intérêt suscité par cette zone qui figure déjà parmi les meilleurs circuits touristiques à Madagascar. Cet endroit se révèle également particulièrement ensorcelant pour les amoureux des oiseaux d’eaux (Crédit photo: lodgedelasaline.com/the-hotel).

a413e6_e8910250dc5f4811aebfdfe75bf88f6b~mv2_d_4272_2731_s_4_2.jpg

Outre l’hôtel qui est composé de villas, cottages et bungalows pouvant accueillir jusqu’à 50 pax, le Lodge possède également des terrains de sports (badminton, pétanque et volley) et propose des excursions, des sorties en mer et des randonnées sans parler de la détente dans sa superbe piscine (Crédit photo : lodgedelasaline.com/the-hotel).

lodge-de-la-saline-morondava-madagascar-8.jpg

Tsingy de Bemaraha à la portée du plus grand nombre

Une autre information importante à partager est l’existence de l’offre spéciale de Madagascar Touring qui organise un voyage vers l’allée de baobab et les Tsingy de Bemaraha pendant une durée de 3 jours, et ce à bord d’un véhicule tout terrain pouvant transporter une dizaine de personnes et à un prix abordable. (Crédit photo : https://www.madagascar-touring.com)

navette-morondava-bekopaka-tsingy-de-bemaraha-morondava.jpg

Cette initiative est particulièrement louable dans la mesure où la visite de Bemaraha a surtout été jusqu’ici réservée à des rares aventuriers privilégiés à même de louer ou possédant une voiture 4×4. Visiter ce massif karstique aux pointes acérées qui est unique au monde et classé au patrimoine naturel mondial de l’UNESCO n’est donc plus un rêve inaccessible pour beaucoup de malgaches appartenant à la classe moyenne.

La palmeraie d’Ivondro

C’est également lors de cet ITM 2017 que j’ai pris connaissance d’une possibilité de visite au cœur de la palmeraie d’Ivondro, cette vaste plantation de palmier à huile que nous traversons toujours sur la RN2 à environ 20 km de Tamatave. (Photo: stand de la palmeraie d’Ivondro, ITM 2017)

photo 2.JPG

Il s’agit de l’unique site agro-écotouristique de palmier à huile et en agroforesterie, certifié Biologique et Développement Durable. L’endroit ne dispose pas encore d’un centre d’hébergement mais un restaurant y concocte entre autres des repas à base de coco.

Des sites pour le tourisme durable

L’édition ITM 2017 a donné une importance particulière au concept du tourisme durable. Aussi, outre une conférence dédiée spécialement à ce type de tourisme, des stands ont distribué des brochures sur les lieux qui prônent le développement du tourisme durable à Madagascar.

photo 1.JPG

Les activités touristiques proposées par ces sites ont cette particularité de privilégier les échanges entre les touristes et les paysans tout en respectant les cultures. Elles combinent par exemple des circuits en pleine forêt et des sites cultuels et culturels. L’on favorise également la participation des visiteurs aux activités journalières des ménages et leur imprégnation au métier des artisans ruraux, l’achat des produits artisanaux auprès des boutiques gérées par les femmes locales, etc.

Le tourisme durable peut revêtir des formes très simples avec par exemple des touristes qui sont hébergés par des habitants ou dans des bungalows rustiques, comme c’est le cas à Ambalakely, Ambohimahamasina et Soatanana dans l’ex-province de Fianarantsoa. Il peut également s’agir d’un hébergement dans des bungalows de luxe mais toujours géré par les populations locales comme le cas du Saha Forest Camp d’Anjozorobe (lire ici). 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s