Au berceau du Royaume Merina

Au berceau du Royaume Merina

Après le voyage au coeur du pays Betsileo et la visite du pays Zafimaniry ainsi que la randonnée inoubliable à Ambatomanga, je vous emmène cette fois dans un autre haut lieu historique malgache qui fait partie des douze collines sacrées de l’Imerina. Ce billet parle d’une randonnée à Ambohimanga et ses environs qui se situent à une quinzaine de kilomètres de la capitale sur la RN3. Ambohimanga ou la colline bleue est surtout connu pour son Palais Royal, où avaient vécu les rois et reines de Madagascar dont le grand Roi Andrianampoinimerina. Etant inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, beaucoup de sites sur la toile donnent déjà une description suffisamment détaillée de ce Palais (comme ce site) qu’il ne s’avère plus nécessaire de le développer ici.

vavahadyrova2 colline2

Paysage rural merina:

La randonnée aux environs d’Ambohimanga permet surtout d’apprécier une vue panoramique des villages typiques du milieu rural d’Antananarivo avec ces maisons traditionnelles au toit de chaume, ces collines couvertes de pins ou d’eucalyptus ainsi que ces vastes champs et rizières sur lesquels les zébus sont toujours en train de brouter. Le sentier le plus connu étant la route qu’avaient suivie les premiers missionnaires à l’époque de l’introduction du christianisme à Madagascar. En cours des routes, l’on rencontre inévitablement les charrettes à zébus.

village1 village3

 paysage1

Alakamisy Ambohimanga:

L’itinéraire passe toujours par Alakamisy où se situe le joli bâtiment abritant la Mairie d’Ambohimanga Rova. Juste en face est érigée l’infrastructure accueillant le marché hebdomadaire de la Commune, lequel a donc lieu tous les jeudis ou Alakamisy. Pas loin de cet endroit s’est implantée une agréable aire de pique-nique portant le nom de « Ma Racine ».  Muni de plusieurs chalets avec de splendides dessins sur les murs, et de quelques terrains de jeux, ce site peut accueillir plus de trois cent personnes, idéal pour une journée de détente pour une grande famille ainsi que pour les associations aussi bien culturelles que cultuelles. L’autre particularité du parcours est l’observation des vestiges de « tamboho gasy », ces fameux murs traditionnels en latérite.

Chants et danses folkloriques:

Le restaurant du Rova propose tous les Week-end des plats typiquement malgaches comme le ravitoto sy hena et le henomby ritra tout en admirant la prestation d’un groupe local qui joue superbement des chants et danses folkloriques merina. La musique repose uniquement sur trois instruments : le tambour, le korintsana (grelot) et l’accordéon.

Parc de Soavinandriamanitra:

Antérieurement appelée Andranovelona, c’est le roi Andrianampoinimerina (1787-1810) qui a ordonné de changer le nom de cette propriété en Soavinandriamanitra ou bénit de Dieu. En effet, l’histoire raconte qu’il se cacha de ses ennemis à cet endroit et en fut sauvé. Ce lieu aurait également servi de stockage des munitions du royaume sous les autres royautés.

 

Dès votre arrivée sur le site, vous remarquerez le long d’une petite allée les fantastiques  fresques murales illustrant les rois et reines qui se sont succédé dans le royaume à commencer par Andrianampoinimerina, suivi par les Radama et les Ranavalona. En face d’eux sont représentées par d’autres magnifiques dessins les images qui caractérisent le milieu rural de l’Imerina (paysans, zébus, charrette, …)

Le site est entouré de quatre murs de remparts typiques des propriétés traditionnelles des hautes terres centrales malgaches. Entre les murs, le propriétaire du lieu a restauré les fameux fossés ou « hadivory » qui entourent le village assurant sa sécurisation contre les ennemis dans le temps.

Deux de ces hadivory qui entourent le parc sont transformés respectivement en sentier flore et circuit faune. Ces circuits sont ponctués de cases abritant différentes espèces endémiques de reptiles (serpents, lézards, caméléons, …) et d’amphibiens (petites grenouilles, crapaud rouge, …).

L’un des deux circuits montre également de formidables maquettes de la haute ville d’Antananarivo avec le palais de Manjakamiadana, d’un petit village rural puis une représentation des richesses minéralogiques que dispose chacune des six provinces de la Grande île.

Le site abrite également outre quatre espèces de lémuriens (propithèques, makis, fulvus et mangoz) dont quelques individus sont en semi-liberté, trois hamsters, des tortues et quelques oiseaux comme la pintade.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s